C.P.T.R.

COMITE POUR LA PROTECTION DES TRINGLES A RIDEAU


Un communiqué de Madame la Présidente du CCPTR :

Depuis plusieurs siècles déjà, les tringles à rideau militent pour obtenir la reconnaissance de leurs droits sans véritable succès jusqu’à ce jour :

Nous réclamons en premier lieu la reconnaissance du droit à la mobilité. Nous devons pouvoir choisir de rester en place si nos conditions d’existence nous satisfont, mais nous devons aussi avoir le droit de choisir de nous libérer de nos fixations qui entravent notre mobilité. Nous sommes victimes d'une injustice de toute éternité, devenue un fardeau si pesant que nous en venons à envisager des actions de grande ampleur. Les plus remontées d’entre nous ont même avancé l’idée d’une action commune un jour férié ou bien un dimanche au cours du repas familial. Je vous laisse imaginer les conséquences d’une chute simultanée de toutes les tringles à rideau de votre domicile en pleine réunion familiale et/ou amicale. Inutile de chercher des parades comme le déplacement de la table de séjour loin de toute fenêtre, d’autres actions tout aussi spectaculaires peuvent être envisagées sans prévenir.

Nous réclamons en deuxième lieu le droit à la liberté sexuelle : depuis trop longtemps, nous sommes l’instrument d’activités sexuelles déviantes exercées par des représentants de l’impérialiste race humaine, tout autant par le genre féminin que masculin d’ailleurs. Il en est assez ! Nous réclamons que cela cesse, sauf si bien entendu nous sommes consentantes, ce qui est le cas, il faut bien le dire, d’approximativement les deux tiers d’entre nous. Nous revendiquons en outre le droit d’obtenir des lieux, reconnus officiellement et protégés par les autorités, réservés exclusivement aux tringles pour qu’elles puissent donner libre cours à leurs pulsions sexuelles et en finir avec toute soumission humaine.

Nous vous communiquerons ultérieurement des mesures secondaires qui seraient également nécessaires pour que nous obtenions réellement notre dignité jusqu’alors bafouée par la race humaine. " 

Pour nous contacter :

Siège du Comité Central  pour
la Protection des Tringles à Rideau (CCPTR)
1-19 rue Babouviste
Gonce-sur-l’Arnette
District de Forcespace
48e Département


mél : tringles-rideau@free.fr